11.04.2018

La saison de la rhubarbe suisse a commencé

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Quel plaisir de retrouver la rhubarbe, l’une des premières messagères du printemps, après un long hiver. Ce légume aigre-doux est à la mode. D’un goût plus fin, les tiges rouges sont particulièrement appréciées. Notre attente est récompensée puisque la récolte vient de commencer en Suisse.

Culture et soins
La rhubarbe est plantée en automne ou vers la fin de l’hiver et reste en place pendant 6 à 10 ans. Elle apprécie particulièrement les sols profonds, humides et perméables, des conditions optimales pour que le rhizome germe au printemps. La rhubarbe fleurit en mai. À partir de ce moment, les tiges doivent être détachées en continu afin de ménager le rhizome. On laisse dépérir les parties en surface en automne. En Suisse, on cultive près de 80 hectares et on récolte 720 tonnes (source SZG).
 
Récolte
La rhubarbe fait partie des premiers légumes de plein champ récoltés au printemps. La récolte n’intervient qu’à partir de la deuxième année et ce d’avril jusqu’au 20 juin. Après, la plante doit se reposer pour pouvoir reconstituer des réserves pour l’année suivante. Lors de la récolte, les tiges sont coupées tout en bas. On peut aussi les tourner de côté et les détacher soigneusement. Pour faire avancer un peu la culture, on peut couvrir les plantes avec un voile au printemps. 

Délice culinaire
Le goût aigre-doux de la rhubarbe apporte de la diversité dans la cuisine. En général, les tiges sont épluchées, coupées en morceaux, cuites et transformées en compote, tarte, sirop ou délicieux desserts. Les feuilles ne sont pas comestibles. L’acide oxalique qu’elles contiennent peut favoriser les calculs rénaux. Crue, la rhubarbe peut être congelée pendant au moins six mois. On peut donc ainsi continuer d’en déguster après la saison. Notre idée de recette : un crumble à la rhubarbe et à la vanille.
Swiss Diva
Suisse naturellement