14.04.2020

Carottes, céleri et Lollo maxi format disponibles à présent dans le commerce de détail

Les mesures décrétées par le Conseil fédéral touchent durement de nombreuses branches. Les marchés sont fermés, tout comme les restaurants, ce qui provoque aussi de grandes pertes pour les fournisseurs. Les légumes frais ne peuvent pas être stockés jusqu’à la levée des mesures et d’autres débouchés doivent donc être trouvés rapidement pour les légumes destinés au secteur de la restauration. La filière, de la production jusqu’au commerce de détail en passant par le négoce et la transformation, a recherché en commun des solutions et en a trouvées : ces prochaines semaines, vous pourrez acheter des carottes et des céleris grands formats dans les magasins. Pourquoi aussi ne pas goûter une laitue lollo pour changer, salade que vous choisissez certainement parfois comme entrée dans votre restaurant préféré ?
 
L’Union maraîchère suisse (UMS) et l’Association suisse du commerce des fruits, des légumes et des pommes de terre SWISSCOFEL ont encouragé tous les acteurs du marché à rechercher des débouchés supplémentaires pour ces excellents produits. Cela n’est pas aussi simple que ça. En effet, une logistique souple et très bien organisée est nécessaire afin que la marchandise soit fraîche et de bonne qualité lorsqu’elle est achetée par les consommateurs. « C’est un véritable défi d’amener de nouveaux produits et des calibres différents jusqu’aux consommateurs à travers ce système d’une précision horlogère » souligne Marc Wermelinger, le directeur SWISSCOFEL. Il est néanmoins confiant que cela fonctionnera si tout le monde tire à la même corde.
 
La production se réjouit qu’une solution ait pu être trouvée. « Nous sommes heureux de pouvoir proposer les légumes destinés habituellement à la restauration aux consommateurs dans le commerce de détail. Peut-être que certains d’entre eux trouveront goût à la laitue lollo», note Matija Nuic, le directeur de l‘UMS. Il a aussi bon espoir que les légumes ne correspondant pas aux standards habituels éveilleront la curiosité des clients. Des partenaires faisant preuve de souplesses et de courts trajets sont nécessaires pour cela. Les fédérations laissent donc sciemment aux fournisseurs et aux acheteurs le soin de mettre en œuvre les projets concrètement. Ce sont eux qui connaissent le mieux leurs possibilités et leur clientèle.
 
Contact média UMS : Markus Waber, directeur adjoint, chef du secteur Communication, marketing et formation professionnelle, tél. 031 385 36 23, courriel markus.waber@gemuese.ch, www.gemuese.ch
 
Contact média SWISSCOFEL : Marc Wermelinger, directeur, marc.wermelinger@swisscofel.ch,
www.swisscofel.ch
Swiss Diva
Suisse naturellement