Protection phytosanitaire

Les agricoles font toujours partie d’un écosystème. Un champ de légumes est donc lié à son environnement, dans lequel se trouve aussi des ravageurs, des mauvaises herbes ou des maladies. Un ravageur peut se propager de manière explosive et ainsi provoquer d’importantes pertes au niveau de la culture. La même chose vaut pour les maladies des plantes.


Le contrôle des cultures pour détecter la présence de maladies ou de ravageurs et la prise de mesures adéquates font partie des tâches quotidiennes du maraîcher. Les maraîchers n’appliquent des produits phytosanitaires pour combattre les ravageurs et les maladies que lorsque cela est vraiment nécessaire. De nos jours, les produits phytosanitaires utilisés agissent de manière beaucoup plus spécifique qu’autrefois. Ainsi, les quantités utilisées peuvent être réduites. Le maraîcher peut agir de manière préventive en utilisant par exemple des variétés résistantes aux ravageurs ou en respectant une rotation des cultures, afin d’éviter la contamination de la maladie à la culture suivante. Actuellement, en ce qui concerne la culture sous serre, ce ne sont presque plus que des auxiliaires qui sont utilisés contre les ravageurs.

La lutte contre les mauvaises herbes joue un rôle important en culture maraîchère car ces dernières  compromettent la qualité des cultures de légumes. La lutte proprement dite peut être réalisée à la machine avec des étrilles, des brosses, des houes etc., ou à la main avec une binette. Une autre possibilité écologique, mais exigeante, est la désinfection à la vapeur et le flambage avant et après la culture. On utilise de plus en plus souvent des films, des voiles non tissés ou du matériel de paillage. Ils recouvrent les rangs entre les plantes et empêchent la germination des graines en bloquant la lumière.

L'utilisation des herbicides qu'en cas d'urgence
Les maraîchers n’utilisent des herbicides que lorsque l’infestation dans le champ dépasse un certain taux. Ceux-ci ne sont plus utilisés de manière préventive.

Le choix et l’application des produits phytosanitaires sont soumis à des dispositions et restrictions détaillées. L’Office fédéral de l’agriculture (OFAG) est l’autorité d’homologation. L’OFAG n’autorise l’utilisation d’un produit phytosanitaire ou d’un herbicide  qu’après l’avoir soumis à un vaste processus d’analyses et d’évaluations. Toute application d’un produit phytosanitaire ou d’un herbicide sur une exploitation est consignée dans un journal, lequel doit être présenté lors des contrôles régulièrement effectués.

La culture maraîchère biologique est également confrontée aux ravageurs et aux maladies des plantes. Les produits phytosanitaires naturels utilisés en culture biologique figurent sur une liste séparée des moyens auxiliaires. En culture biologique, ce sont  plutôt des mesures de lutte mécanique, telle le sarclage entre les rangs qui sont appliquées, ce qui a néanmoins tendance à renchérir la production.


 
Swiss Diva
Suisse naturellement