Fraîcheur du marché

Achat : reconnaître les légumes frais


Cela vaut la peine de prendre garde à la saisonnalité et à la provenance des légumes. Les légumes provenant d’un producteur de votre région sont toujours les plus frais et les plus savoureux.

Voici d’autres bons conseils pour reconnaître des légumes frais :

Les aubergines
: elles sont fraîches quand elles se tassent quand on appuie dessus et qu’une bosse se forme !  Quant à la peau, elle doit être brillante et ferme. Les vieilles aubergines ont un goût amer et présentent des taches.

Le chou-fleur : il est frais s’il est blanc ou s’il présente une légère coloration jaune. En revanche, des parties brunes et des taches foncées indiquent qu’il a été longuement transporté et stocké. De plus, les feuilles du chou-fleur ne doivent pas être fanées, mais fraîches et croquantes.

Les haricots : ils ne doivent pas avoir de bosses et doivent paraître fermes et croquants. Si l’on distingue  les graines à travers la peau, mieux vaut renoncer à l’achat.

Le brocoli : il possède de vigoureuses  feuilles vertes. Quant aux rosettes, elles présentent une coloration bleu vert lorsque le brocoli est frais. S’il commence à se colorer en jaune et s’ouvre, cela signifie qu’il est déjà vieux. 

Les carottes : elles ne doivent en aucun cas être souples car cela signifie qu’elles ont été stockées pendant trop longtemps et qu’elles ont perdu de leur humidité. Les carottes fraîches revêtent une couleur orange intense, sont croquantes et surtout fermes.

L’ail : il est ferme, intact et sans taches et possède des gousses fraiches et élastiques.

Les choux-raves : ils ne devraient pas présenter un diamètre de plus de 9 cm. Au-delà de cette taille, ils sont généralement ligneux. En outre, des feuilles vertes et croquantes et des tubercules intacts constituent un signe de fraîcheur. Renoncez à l’achat si les feuilles sont fanées !

Les salades : il ne doit y avoir aucune tache brune sur les bords des feuilles. Quant au trognon, il ne doit pas non plus être foncé mais clair et ferme. Les salades doivent globalement dégager un aspect  croquant et ne pas posséder de feuilles pendantes.

Le poireau : il est frais quand le bout blanc de la tige est encore très long et ne présente pas de renflement en forme de bulbe au bout de la racine. La tige doit être ferme et droite.

Le rampon : pour déterminer si le rampon est frais, il faut le toucher. Prenez une feuille entre vos doigts. Si elle est molle, le rampon a dépassé son temps et ne régalera pas vos papilles.

Les poivrons : sont d’un brillant pur et revêtent une forme bien rebondie. Une queue ligneuse et brune indique un manque de fraîcheur. En outre, la peau ne doit pas être ratatinée ou même fissurée. Si c’est le cas, mieux vaut ne pas y toucher.

Les radis : ils doivent être croquants et intacts. Des fissures et des feuilles fanées indiquent qu’ils sont déjà vieux et qu’il ne faut pas les acheter. S’ils sont mous, ils ne sont également plus suffisamment frais.

La roquette : on reconnaît une roquette fraîche à ses feuilles tendres et à sa couleur verte et lumineuse. Si elle est tachée, jaunâtre et fanée, mieux vaut renoncer à l’acheter, car cela signifie qu’elle a été transportée et stockée pendant une longue période.

Les tomates : elles doivent être soumises à un test olfactif. Une odeur très aromatique, une peau ferme, une couleur rouge intense et une chaire légèrement élastique indiquent une qualité parfaite.

Les courgettes : elles ont dépassé leur temps lorsqu’elles sont molles. Si elles sont fermes et vertes, leur maturité est parfaite. Encore un conseil : les courgettes ne dépassant pas 10 cm sont les meilleures.

Les oignons : secouez-les légèrement dans le filet ! Si vous entendez un léger craquement, c’est qu’ils  sont frais. En effet, la pelure des vieux oignons rétrécit suite à la perte d’humidité. Si les oignons bourgeonnent déjà, mieux vaut ne pas les acheter.
Swiss Diva
Suisse naturellement