23.03.2017

Légère baisse de la consommation de légumes en Suisse

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

2016 a été une année difficile pour les maraîchers en raison des caprices de la météo. Si les Suisses consomment volontiers des légumes, surtout des carottes et des tomates, la consommation totale de légumes a néanmoins légèrement baissé pour la première fois depuis des années ; une évolution regrettable estime l’Union maraîchère suisse.

Les consommatrices et consommateurs ont de nouveau plébiscité les carottes en 2016, comme les années précédentes. Arrivent ensuite les tomates, les poivrons, la laitue iceberg, les concombres, les melons, les oignons et les courgettes (quantités indigènes et importées). Si on considère uniquement les légumes produits en Suisse, on retrouve de nouveau les carottes à la 1ère place, devant les tomates rondes en grappe, les oignons, la laitue iceberg et les concombres. En tenant compte des tomates cerises (9e place), on peut dire que les tomates sont les légumes préférés des Suisses.
 
La consommation de légumes a baissé légèrement
La quantité totale de légumes consommés a baissé légèrement comparativement aux années précédentes. La consommation de légumes frais et de légumes de garde a reculé de près de 1.5 kg pour s’établir à 83.5 kg par habitant en 2016. Cette évolution regrettable est également pointée dans l’enquête nationale sur l’alimentation qui vient de paraître, laquelle relève que la population suisse ne consomme pas assez de légumes. L’union maraîchere suisse espère un bon début de saison, un temps stable et beau ainsi que de bons rendements, afin que la consommation par habitant progresse à nouveau.
 
Les caprices de la météo ont donné du fil à retordre aux maraîchers
Un avril estival a suivi un hiver chaud. La saison 2016 a ainsi commencé avec des légumes de très bonne qualité au printemps. La vague de froid accompagnée de température au-dessous de zéro pendant la nuit au mois de mai a néanmoins touché de plein fouet certaines cultures, provoquant pertes et retards. En raison des conditions météorologiques qui ont suivi (pluies, basses températures), les quantités récoltées étaient généralement très faibles en été. Quant aux légumes de transformation, notamment les petits pois, il s’agissait de sauver ce qui pouvait l’être. Les conditions humides ont donné du fil à retordre aux maraîchers dans toute la Suisse. Si le temps estival en septembre a provoqué une nette augmentation des quantités pour la plupart des cultures, cela a changé avec la brutale baisse de température en fin de saison.
 
Informations supplémentaires, photos, contact média :
Union maraîchère suisse
Tél. 031 385 36 20
www.legume.ch / www.télélégume.ch

facebook.com/SchweizerGemuese.LegumesSuisses
www.instagram.com/schweizergemuese
Swiss Diva
Suisse naturellement