08.11.2017

La réduction de la protection à la frontière menace la culture maraîchère suisse

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le 1er novembre, le Conseil fédéral a publié sa « vue d’ensemble de la politique agricole à moyen terme ». L’Union maraîchère suisse (UMS) en a pris connaissance avec grande inquiétude.
 
La réduction de la protection à la frontière menace la culture maraîchère indigène dans son existence. Au contraire de la concurrence européenne, les maraîchers suisses ne bénéficient guère de soutiens étatiques, tels les paiements directs. Comme le Conseil fédéral, l’UMS estime que la valeur ajoutée devra continuer d’être générée sur le marché à l’avenir et que le développement entrepreneurial des exploitations doit être soutenu. La culture maraîchère suisse a néanmoins besoin de la protection à la frontière pour atteindre ces objectifs, car les conditions de production ne sont pas les mêmes chez nous et à l’étranger. Par conséquent, l’UMS rejette toute démarche visant à faciliter l’accès au marché.
Swiss Diva
Suisse naturellement