28.08.2018

L’UMS dit deux fois NON

Deux initiatives populaires concernant l’agriculture seront soumises au peuple le 23 septembre. Le comité directeur de l’UMS rejette tant l’initiative « Pour des aliments équitables » que celle « Pour la souveraineté alimentaire ».

L’initiative « Pour des denrées alimentaires saines produites dans des conditions équitables et écologiques (initiative pour des aliments équitables) » vise globalement une agriculture écologique. Cela fait des années que l’UMS souligne que la production indigène et la production étrangère sont soumises à des exigences diverses. Si GlobalGAP et SwissGAP assurent aujourd’hui une harmonisation des bonnes pratiques agricoles en Suisse et à l’étranger, de grandes différences persistent dans d’autres domaines, p. ex. concernant les moyens de production autorisés, les coûts de production et les investissements. L’initiative suggère que les standards et les conditions de production entre la Suisse et l’étranger seraient harmonisés. Cela ne serait néanmoins le cas que dans quelques domaines. En outre, la mise en œuvre et les contrôles sont peu clairs. Enfin, l’UMS émet des réserves concernant le développement des standards en vigueur. L’UMS rejette l’initiative pour ces diverses raisons.
 
L’initiative « Pour la souveraineté alimentaire. L’agriculture nous concerne toutes et tous » contient des revendications centrales de l’UMS. En effet, cette dernière défend aussi le maintien de la protection à la frontière et des conditions de travail harmonisées dans toute la Suisse. L’initiative vise néanmoins une agriculture qui ne correspond pas à l’évolution de la culture maraîchère au cours des dernières années. La culture maraîchère s’oriente en effet de plus en plus à la demande sur le marché, alors que l’initiative prévoit des ingérences accrues de la part de l’État.
 
L’UMS prend uniquement position sur des initiatives touchant directement la culture maraîchère. Il lui tient à cœur de ne pas bloquer des idées novatrices conformes à ses objectifs. Les deux initiatives contiennent certes de tels éléments, mais auraient globalement un impact négatif sur la culture maraîchère.
Swiss Diva
Suisse naturellement