Durabilité

La production maraîchère suisse est respectueuse de l’environnement et des normes sociales
Pour les maraîchers suisses, le terme de durabilité représente bien plus que des mots. Seuls des sols fertiles et des produits de première qualité assurent la pérennité de la production maraîchère. La production dite « proche de la nature » représente une partie de la pierre angulaire du succès à long terme des légumes suisses.  Les maraîchers suisses respectent des dispositions très strictes (SUISSE GARANTIE ou Bio Suisse) en matière de protection de l’environnement et remplissent des normes de production élevées qui garantissent fraîcheur et qualité. L’exploitation durable des champs de légumes est l’exigence première et la condition sine qua non pour le maintien de la fertilité du sol.

La proximité des acheteurs permet de courts transports.
N’oublions pas non plus l’aspect social. La production maraîchère est un travail intensif. De nombreuses exploitations doivent avoir recours à de la main d’œuvre extérieure, laquelle provient souvent de l’étranger. Ces personnes travaillent volontiers en Suisse, les conditions de travail et les salaires y étant sensiblement meilleurs qu’à l’étranger. Chaque ouvrier en production maraîchère est au bénéfice d’un contrat de travail garantissant le salaire minimum légal et régissant les conditions de travail. Ces personnes sont souvent nourries et logées et profitent de prix avantageux des produits issus de l’exploitation. 
De nombreux consommateurs suisses soutiennent cette philosophie par leur décision d’achat et sont prêts à s’acquitter d’un prix correct pour ces prestations supplémentaires.
Bilan écologique dans la production maraîchère

Il n’y a que peu de produits agricoles pour lesquels la fraicheur est aussi décisive que pour les légumes. Par conséquent, le facteur temps est décisif dès la récolte. De plus, la teneur en vitamines diminue relativement rapidement lorsque des retards interviennent dans les livraisons. Le bilan écologique des transports aériens et des serres surchauffées reste incontestablement mauvais.  Les facteurs tels que la consommation en eau et l’utilisation des terres ne sont souvent pas pris en considération dans  les bilans écologiques. Lorsque l’eau se fait rare et qu’elle doit être pompée en grande profondeur dans des sources fossiles, cela nuit durablement à l’environnement. De plus, la réflexion quant à l’aspect social, que représentent par exemple les conditions de travail des ouvriers saisonniers, fait souvent défaut. 

La production durable de légumes est au centre des préoccupations
Les légumes sont des produits naturels. Une des tâches fondamentale du maraîcher consiste en la conciliation de la nature et de la mécanisation en constante évolution. La technologie est utilisée pour ménager le bien le plus précieux, à savoir le sol, lors de son exploitation. Par exemple, en combinant des outils afin de limiter les trajets sur le champ. Des appareils modernes permettent, en outre, de mesurer avec précision les besoins en engrais des cultures et de protéger ainsi les sols contre une fumure excessive. Dans les serres, des auxiliaires sont utilisés contre les ravageurs. Les surfaces de compensation écologique, telles des haies ou des champs de fleurs,  font également partie des normes de production prescrites par la loi et chaque maraîcher doit en aménager sur son  exploitation, afin de remplir les prestations écologiques requises exigées par la loi.
Swiss Diva
Suisse naturellement