• Endive suisse

Production des racines

La culture des racines commence en mai par le semis très précis, de graines millimétriques. Une croissance régulière et une culture homogène sont importantes pour le bon déroulement de la production. Durant l'été, le forceur inspecte déjà la culture. Le succès du forçage peut déjà être influencé lors de cette phase !

Le développement initial des endives est très lent. Deux mois après le semis, la plante ne dispose que de cinq à sept feuilles, longues de 8 à 10 cm, et la racine principale mesure environ 10 cm. En août, la plante possède environ vingt feuilles, dont la formation devient plus lente. En septembre, la croissance des racines ralentit également et des substances de réserve commencent à y être stockées. Au bout du compte, la racine peut pénétrer jusqu'à 1.5 m dans le sol. Sur des sols légers à moyennement lourds, elle sera cylindrique et nettement plus longue que dans un sol lourd. Il est important de ne défricher les racines "sur le champ" que lorsqu'elles sont arrivées à maturité. C'est-à-dire lorsqu'elles ont stocké suffisamment d'éléments nutritifs et qu'elles ont cessé leur croissance.

Sol et climat
L'endive est bien adaptée au climat européen et trouve par conséquent chez nous des conditions de culture idéales. Son terreau favori est un sol léger, presque sablonneux avec un approvisionnement en eau équilibré. Les producteurs le savent bien: il s'agit d'éviter des emplacements trop secs ou trop humides pour la culture des racines, car elles sont très sensibles. Et toute défaillance au niveau des racines se manifesterait par des pertes de qualité ou de rendement au forçage.

La rotation des cultures
Le sol est le capital le plus important pour le producteur. Le soigner est donc l'un de ses buts suprêmes. Les modes de culture écologiques pratiqués en Suisse utilisent la rotation des cultures afin de maintenir la fertilité du sol. Année après année, les cultures de différents végétaux se succèdent sur le même champ, mais selon certaines règles.

Fertilisation
Comme tout être vivant, l'endive a besoin d'éléments nutritifs. Pour cela, elle puise dans les ressources naturelles contenues dans le sol. Afin de réduire les coûts dans le cadre d'une fertilisation modérée, des échantillons très précis sont prélevés en hiver avant le semis sur les champs prévus. Puis la fertilisation est effectuée selon les besoins spécifiques de chaque champ. D'après les résultats des échantillons, une fumure de fond est généralement effectuée. Puis une fumure ultérieure peut avoir lieu en fonction de la météo et de l'état de la culture et du sol.
Swiss Diva
Suisse naturellement